top of page
  • Photo du rédacteurBruno Lenain

RETRAITES : 60, 62, 64 … 

Depuis le 12 juin, il est possible de mesurer l’impact de la réforme sur le calcul de sa retraite. Un simulateur (www.la-reforme-des-retraites-et-moi.fr) permet d’identifier à quel moment le montant de la retraite est optimisé, ce que l’on appelle le « taux plein » (de plein droit à 67 ans).

Les estimations de montants (www.lassuranceretraite.fr) en créant votre espace personnel à partir de votre numéro de Sécurité Sociale sont également actualisées.

Bruno LENAIN Agent Général L'agence partenaire


Ces estimations intègrent le décalage de l’âge de départ à la retraite, l’allongement de la durée de cotisation, les nouvelles règles pour le dispositif carrières longues, la revalorisation du minimum contributif et le départ anticipé en cas d’invalidité.


Mais pas encore le dispositif de départ en retraite progressive.


Par ailleurs, dans son rapport annuel de 2023, le Cor étudie les effets de la réforme pour trois «générations» : 1966,1972 et 1984.

Si l’on s’intéresse à ceux qui ont suivi des études supérieures, les actifs nés en 1966 sont les plus impactés, avec un report pouvant atteindre 3 trimestres. Ceux nés en 1972 voient leur retraite à taux plein décalée d’un seul trimestre.

Quelle que soit la génération étudiée, les femmes seraient davantage pénalisées, notamment pour les générations les plus jeunes et les femmes ayant élevé plusieurs enfants.


N’hésitez pas à solliciter l’agence pour faire le point sur votre situation.



LENAIN BRUNO (Agence)


Comments


bottom of page